LA GALERIE PAUL JANSSEN : EN MODE PICTURAL HD

Mise en page 1

En éternels passionnés, Sandy et Paul Janssen arpentent les sentiers de l’art et les corridors de la création pour vous proposer la quintessence de leurs découvertes. Qu’il s’agisse de grands maîtres, coups de cœur promis à une destinée dorée ou leaders surdoués du marché de l’art. A la tête de trois galeries entre Saint-Tropez et Grimaud, le couple belge se met cette saison en mode haute définition en choisissant de régler sa focale picturale sur l’Hyperréalisme. Thématique estivale dont le courant pourrait bel et bien prendre sa source dans la pensée du philosophe Jean Baudrillard. A savoir « la simulation de quelque chose qui n’a jamais vraiment existé ».

UNE DEVISE QUI FLAMBE LES DEVISES

Chef de file actuel du mouvement, le Londonien Tom Martin est à l’honneur. Déjà muséal, ce jeune trentenaire à l’allure athlétique fait courir le marché de l’art international avec ses acryliques vernis sur bois ou panneau composite aluminium représentant icônes contemporaines délurées et gros billets joliment agencés. Sa devise ? Flamber les devises ! Son œuvre minutieuse s’applique en effet à reproduire le réel tout en irradiant d’ondes contestataires l’influence de l’argent sur nos vies. The Tree Of Temptation, et son arbre du péché garni de billets ou cette autre acrylique baptisée Mother & Child, représentant une mère cajolant son nourrisson drapé d’un gigantesque billet de 100 dollars, figurent parmi les classiques de sa série « Filthy Lucre ». Elle accompagne cet été « One Moment In Time », nouvelle série où l’Anglais joue avec les couleurs et mélange les échelles, mariant une silhouette féminine nue à un fruit à la taille démultipliée. A moins que – nouvelle saillie rebelle de l’artiste – ce ne soit l’humanité qui n’ait rétréci pour devenir le ver qui pénètre le fruit…

MADONES DE LA NOUVELLE ÈRE

Artiste muséal comme Tom Martin, Bernardo Torrens use aussi de la nudité pour frapper l’amateur tout en jouant sa partition différemment. Réputé pour ses acryliques achromatiques, le maître espagnol travaille ses modèles féminins de façon à leur donner des allures de madones contemporaines en soignant autant la pose que l’émotion qu’elle transmet. La Belge Christiane Vleugels place également le corps au centre de l’arène artistique. Une dramaturgie étudiée qui joue sur les expressions, sillons et autres nervures d’un visage ou d’une musculature, s’aidant parfois d’une parure, pour mettre en valeur la cartographie de courbes humaines. Célèbres ou inconnues. Piment horizontal, grappe de groseilles, bol de mûres, glace, tarte, jonquille… Autres sujets pour sa compatriote Ria de Henau qui transfigure le quotidien et l’isole sur fond blanc pour le placer au centre d’une œuvre protéiforme. Des huiles sur toile à portée méditative qui respirent la zen attitude.

PÉTALES SILICONÉS ET PIN-UPS DE VERRE

Les quatre niveaux de la galerie grimaudoise permettent de varier les plaisirs. Il suffit de descendre quelques marches pour basculer dans un autre monde. Celui de l’artiste hollandais Arjan van Arendonk. Sa marque de fabrique ? Des tissus qu’il fait imprimer et broder d’après ses modèles avant d’y appliquer acrylique et silicone bardé de poudre pigmentée. Ainsi naissent feuillages et fleurs qui poussent tout en volume. Des natures mortes « new style » qui côtoient quelques mini puppies. Autre marotte artistique du maître hollandais qui a pensé une série canine de cent pièces uniques au joyeux pelage hérissé de silicone multicolore. Des tonalités aussi chaleureuses que les tableaux-mosaïques grands formats d’Isabelle Scheltjens. La nouvelle coqueluche internationale découverte par la Galerie Paul Janssen. Ses modèles féminins faits de pixels vitrifiés défilent cette saison avec lunettes fumées et lippe glamour sous la bannière « Summer Vibes ».

UN THÉ AVEC LA POMPADOUR

Impossible de ne pas évoquer dans cet inventaire les photographies toute en atmosphères sensuelles de Marc Lagrange. L’Anversois disparu fin 2015 tient cet été encore une place de choix avec ses créatures vintage dévêtues en noir & blanc. Quelques exceptions toutefois, à l’image de ce spectaculaire Pompadour High Tea, polaroid de 2008, présenté ici dans sa couleur d’origine. Autant d’artistes à retrouver aussi à deux pas du clocher, dans les deux Galeries Paul Janssen Saint-Tropez, dont l’espace principal, place de l’Ormeau, privilégie grands maîtres et signatures de prestige comme Botero, Karel Appel, Pierre Alechinsky, Atlan, Victor Vasarely, Fernand Léger, Chagall , Sam Francis , Robert Combas et Kees Van Dongen, pour n’en nommer que quelques-uns.

Sandy and Paul Janssen manage three galleries between Saint-Tropez and Grimaud, and have chosen Hyperrealism as their theme for the summer. The movement’s current leading light is London artist Tom Martin. The gallery will be showcasing his work, including acrylics on wood and aluminium representing brazen contemporary icons and oversized banknotes. This summer will also see the exhibition of One Moment in Time, a new series in which the English artist and museum regular interplays colours and scales, combining the female form with oversized fruit. Tom Martin is presented alongside other hyperrealists such as the Spanish artist Bernardo Torrens, and the Belgian duo Christiane Vleugels and Ria de Henau, who each offer a different way of transfiguring their subjects. A little further on, visitors will discover another world – that of Dutch artist Arjan van Arendonk. His trademark is the use of fabrics that he prints and embroiders before applying acrylic and silicon to create “new-style” still-life pieces. His work boasts warm tones in a similar way to the large-format mosaic-paintings by Isabelle Scheltjens. The new darling of the international art world was discovered by the Galerie Paul Janssen, and her work on feminine subjects is presented under the name Summer Vibes. These artists and more are waiting to be discovered at the two Galeries Paul Janssen. The main space is located on the Place de l’Ormeau in Saint-Tropez, and offers works by the masters as well as by prestigious figures including Botero, Karel Appel, Pierre Alechinsky, Atlan, Victor Vasarely, Fernand Léger, Chagall, Sam Francis, Robert Combas and Kees Van Dongen.

3 GALERIES • 9 & 10 place de l’Ormeau, – 83990 SAINT-TROPEZ • 1, place de L’Église, – 83310 GRIMAUD Tél. +33 6 82 42 88 34 – E-mail: paul@galeriepj.com – www.galeriepj.com

No Comments Yet

Comments are closed