RUÉE VERS L’OR JAUNE

Pure Saint-Tropez Mai 2017

Le recul des plages du littoral n’est pas uniquement le fait du réchauffement climatique et de la montée des eaux… La surexploitation du sable, son extraction démesurée sur l’ensemble de la planète pour l’industrie (bâtiment, routes, verre, cosmétiques, textile…) est l’une des inquiétudes de Bertrand Luftman, acteur de l’hôtellerie de plein air du bord de mer dans le golfe (Kon Tiki, Prairies de la Mer, Toison d’Or…), le Ramatuellois aborde l’érosion comme une problématique globale et parle de la « ruée vers le sable » comme d’une véritable bombe à retardement écologique. Il conseille d’ailleurs la vision du documentaire d’Arte (Le sable : enquête sur une disparition) pour mesurer les enjeux liés à ce trésor touristique qui pourrait bien un jour nous filer entre les doigts… de pied !

The erosion of the beaches is not only caused by global warming and rising sea levels. The over-exploitation of the sand and the outrageous amounts extracted across the planet for the building, road, glass, cosmetics and textile industries play a major role in the phenomenon. These issues are a major concern for Bertrand Luftman, a leading figure in beachside open-air hotels in the region (Kon Tiki, Prairies de la Mer, Toison d’Or). The Ramatuelle native views this erosion as a global problem, and often refers to a “sand madness” that is nothing short of a ticking ecological time bomb. He recommends watching the documentary Sand Wars: An Investigative Documentary to fully understand the stakes linked to this touristic treasure that is slipping through our…toes!

No Comments Yet

Comments are closed