PAMPELONNE la renaissance qui fait rayonner la presqu’île

Mise en page 1

De Pampelonne et jusque dans la presqu’île,
le sable a tremblé à l’idée que soient balayés 60 ans d’histoire avec un nouveau schéma d’aménagement imposé et redouté.
Ces secousses ont, des mois durant, agité les plagistes qui ont bâti le mythe et tous les acteurs économiques environnants…
Aujourd’hui, à l’orée de la renaissance du « mythe » nombreux sont ceux qui s’accordent à dire que le pari est réussi avec des plages intégrées qui concilient économie et écologie. Même si 2019 sera à n’en point douter l’année test pour resituer chacun et évaluer les nouveaux venus à l’aune d’une offre entièrement repensée. Le maire de Ramatuelle et une dizaine d’exploitants confient pour PURE comment ils appréhendent cette nouvelle vague. Prêt ? Plongez !

In Pampelonne itself and all the way to the peninsula, the very idea of a drastic new layout that would sweep away 60 years of history caused the sand to tremble. For months, the aftershocks continued as beach managers who had built the legend and those around whose businesses depended on it, expressed their fears and concerns. Today, at the dawn of a brand new “legend”, many agree that the gamble has paid off with beach clubs that blend into their environment, combining economy and ecology. Following such a major shake-up, 2019 will doubtless be a test year, a time for everyone to find their place and assess the newcomers. The mayor of Ramatuelle and ten beach club operators confided their feelings and apprehensions to PURE, describing their own personal view of this Saint-Tropez new wave. So ready? It’s time to dive in!

Mise en page 1

 

« l’opération est réussi avec de superbes établissements »

Mise en page 1
Le rapport du maire de Ramatuelle à Pampelonne est particulier. Comment ne pas l’être lorsqu’on apprend que Roland Bruno est quasiment « né sur la plage », à proximité de Tahiti, quartier Garbine, début 1948… Un attachement viscéral aux lieux de son enfance, celui des sorties à bord du pointu paternel, qui rendait impensable toute trahison au moment de participer à la redéfinition de la carte de ces 4,5 km de côte tant convoités. Et pourtant, alors qu’à présent il est juste de le voir récolter les lauriers d’un sensible dossier, tout n’a pas été aisé…

Échapper à l’éradication totale
« Je comprends l’inquiétude, voire la peur de certains de voir tout disparaître. Pendant des années, on a pu lire des articles comme quoi nous allions « casser Pampelonne », « Détruire le mythe », etc. A l’arrivée, certes il a fallu réduire légèrement le nombre de plages et déconstruire chaque année pour ceux qui sont sur le domaine public maritime, mais n’oublions pas qu’à un moment donné, Pampelonne étant devenu un espace naturel remarquable, il a failli ne plus rien y avoir ici… Nous nous sommes battus pour amender la loi littoral ! », entame le premier magistrat, conscient que la survie d’un pôle mondial du tourisme était en jeu.

Les paillotes vétustes font place
au haut de gamme
« Au moment de la remise en état de la plage, nous nous sommes aperçus que les établissements étaient dans un état pitoyable… Il fallait voir les cuisines… Le dépaysement et le folklore avaient bon dos… Le concours lancé et les candidats retenus, sont l’assurance d’établissements de qualité désormais. Mettez côte à côte un ancien établissement et un nouveau et vous verrez la différence ! », fait remarquer le maire.
Au final, alors qu’au moment de la ré-attribution des lots de plage, s’agitait le spectre d’un Pampelonne proie des grands groupes, cinq établissements seulement font leur arrivée au milieu des exploitants sortants.
« A ceux qui craignaient une uniformisation des plages, on voit bien également qu’avec le travail remarquable des architectes chacun conservera son identité dans un cadre à respecter », poursuit Roland Bruno, convaincu par des exploitants qui « ont joué le jeu avec des établissements superbes ».

« Je suis heureux d’avoir pu faire en sorte que Pampelonne perdure tout en étant protégé pour l’avenir, nos enfants et petits enfants. Car c’est notre principale richesse. Ailleurs aussi il y a de belles plages, comme Cannes, Nice, etc., mais derrière tout est minéralisé… », observe le maire qui montre sur son bureau un plan d’urbanisme datant de juillet 1963 à faire frissonner…

Oui, Pampelonne revient de loin !
Celui-ci, frappé du sceau du « ministère de la Construction » de l’époque préconisait, à grand renfort d’étude et de plans de masse, une bétonnisation en règle de tout l’arrière plage, du nord au sud, à grand renfort d’immeubles et de commerces pour aboutir… à une population ramatuelloise de 26 800 habitants !
«  Avec Marina Baie des Anges, Port-Grimaud, etc., c’était dans l’air du temps, mais heureusement, nous y avons échappé !

Visiteurs seuls juges
Son regard pétillant en évoquant des plages (enfin) en adéquation avec le lustre du site sableux, en dit long sur la satisfaction du devoir accompli. Même si ce fut contre vents et marées.
Et de finir philosophe, « Il est normal que les gens se soient inquiétés. Certains ne nous ont pas fait de cadeaux… Mais nous sommes allés au bout du bout et le résultat est là. Maintenant ce sont nos visiteurs qui jugeront !».

Pampelonne is a very special place to the mayor of Ramatuelle. Indeed, Roland Bruno was almost ‘born on the beach’, near the Tahiti beach, in the Garbine district of Saint-Tropez, in early 1948. Such profound attachment to his birth place made it unthinkable to betray these 4.5 km of coveted coasts during his participation to the redefinition of the map. But it has not been an easy task…

‘I understand the concern and even fear of some people to see everything disappear, declare Roland Bruno. For many years, it has been written that we would “ruin Pampelonne”, “destroy the myth”, and so on. Of course, it has been necessary to slightly reduce the number of beaches and to remove any construction on the publicly owned seafront each year. However, let’s not forget that there could have been absolutely nothing in Pampelonne since the area had become a remarkable natural space. We’ve fought to amend the littoral law!’ adds the official, who was aware that the survival of a world tourism hub was at stake.

‘To those who feared the standardisation of beaches, we can see that thanks to the architects’ remarkable work, everyone will keep their identity in the respect of the given framework,’ adds Roland Bruno. He also admires the contractors who ‘played along with their beautiful establishments’.

‘People’s concern was perfectly normal, adds the mayor with philosophy. Some have done us no favour. But we’ve made it all the way to the end, and the result is there for all to see. Now, let our visitors be the judges!’

 

JARDIN TROPEZINA un jardin sur la mer

Mise en page 1

Sur le sable de Tropezina, Patrick Germain et Alain Badel gérants de la plage depuis 1977, associés à Gilles Gibier et Stéphane Courbit propriétaires du Château de la Messardière et de l’hôtel Pan Deï s’inscrivent dans une démarche commune : celle d’affirmer avec force et conviction le caractère naturel et authentique du site. L’architecture du restaurant évoque les traits des maisons de vacances méditerranéennes de bord de mer : les espaces dédiés au public, le bar, le salle couverte et la terrasse, sont autant d’aires de contemplation de la baie entourée de pins parasols et de tamaris. Tout naturellement les matériaux en bois ont été privilégiés afin de proposer une architecture paysagère et une esthétique naturelle et contemporaine. Le restaurant distingué du titre « Maître Restaurateur » fait la part belle au « fait maison » en honorant une carte méditerranéenne locale de saison tout en perpétuant tout au long de l’année son implication dans la vie associative régionale.

On the sands of Tropezina, Patrick Germain and Alain Badel, who have managed the beach since 1977, in partnership with Gilles Gibier and Stéphane Courbit owners of the Château de la Messardière and the hotel Pan Deï are all firmly working in the same direction: to confirm, with force and conviction, the natural and authentic character of the site. The restaurant’s architecture clearly evokes those Mediterranean seaside holiday homes: the public areas, the bar, the covered area and the terrace, all seem purpose-designed for relaxing as you gaze out over the bay, surrounded by umbrella pines and tamarisk trees. Using timber was a natural choice for a landscaped architectural style and a genuine yet contemporary aesthetic effect. The restaurant, distinguished by the title “Master Restaurateur”, places its emphasis on “home-made” for a seasonal, local, Mediterranean menu that, throughout the year, never forgets its close links to the region’s community projects.

LE 1051 un pionnier qui a montré la voie

Mise en page 1

Fort de son concept écolo-chic adopté dès son ouverture, le 1051 fait figure de pionnier de ce Pampelonne « new look ». « Nous avons travaillé depuis fin 2015 sur ce projet pour être dans les clous ! Nous faisons partie de ceux qui ouvriront à l’année», souligne Maxime Lamon.
Etant sur un domaine privé, la plage qui a déjà ouvert ses portes, demeure à l’identique cette saison. « Le concept est le même : authenticité, simplicité et convivialité », poursuit Maxime qui s’interroge toutefois sur cette « version 21e siècle », plus standardisée, du mythe de Pampelonne.
« Je regrette une certaine dépersonnalisation des plages. En revanche, cette image nouvelle et ces gros changements ont de très bon côtés.
Cet été, Pampelonne sera dotée d’une belle offre avec des établissements bien tenus. Très chics et classes. Bref, tout cela tire vers le haut la destination et c’est donc du positif ! »

With its eco-chic concept adopted since its opening, Le 1051 stands as a pioneer of the ‘new look’ of Pampelonne. ‘We’ve been working on this project since the end of 2015 to respect the new norm, says Maxime Lamon. We are among those who are open all year round.’
Located on a private estate, the beach is already open and will remain the same this season. ‘It is the same concept: authenticity, simplicity and conviviality,’ explains Maxime. However, he questions this more standardised, ‘21st-century version’ of the mythical Pampelonne.
‘I find regrettable the standardisation of the beaches. On the other hand, this new image and these big changes have also been very positive. This summer, Pampelonne will be beautiful with well-kept, chic and classy establishments. In short, all this enhances the destination, so it’s all good!’

MOOREA un ADN gravé dans le sable

Mise en page 1

Philosophe, Christophe Coutal avoue que la nouvelle configuration 2019 de Pampelonne est « un mal pour un bien. Il faut savoir vivre avec son temps et la nouvelle donne tire tout le monde vers le haut », estime l’exploitant qu’on ne présente plus. Au bout du chemin des Moulins, ne pas s’attendre à une révolution cette saison. Christophe Coutal confirme que l’ADN de sa plage reste le même tout autant que l’esprit qui l’anime. « Nous avons redécoré les lieux en mettant l’accent sur le bois et différentes tonalités de gris pour la carte contemporaine. Le ré-agencement, lui, fait ressortir les nombreux tamaris qui étaient là depuis 1952 et que plus personne ne remarquait. Il y a également une redécouverte de la vue mer ! », poursuit Christophe Coutal qui confirme le retour des boutiques dans le paysage et un espace lounge soigné.

Philosophically, Christophe Coutal admits that the new Pampelonne layout for 2019 is “a blessing in disguise. You have to keep up with the times and the new plan has made everyone take things to a higher level”, considered the beach manager before going on to confirm that the heart and soul of the beach club remain unchanged, along with its driving spirit.
Christophe Coutal continued: “the premises have been redecorated, with an accent on wood and shades of grey for a contemporary colour scheme.
The new layout highlights the tamarisk trees, they’ve been there since 1952 but no-one ever noticed. It’s also opened up a new view towards the sea!” Christophe Coutal continued, who confirmed the return of the boutiques to the scene and a lounge area designed with particular attention to detail.

CLUB LES PALMIERS un éco-label qui en dit long

Mise en page 1

« On ne change pas une formule qui gagne ! », témoigne d’emblée Stéphanie pour qualifier la nouvelle vie du Club Les Palmiers. Pour elle et Mimi, le pari était clair : prouver que l’on pouvait proposer un établissement chic et dans l’esprit de la plage tout en répondant aux normes environnementales. A l’arrivée, le challenge est plus que relevé avec l’attribution d’un label BDM (Bâtiments durables méditerranéens) qui frise l’excellence ! A la manœuvre un ponte de l’architecture, Philippe Madec, titulaire entre autres du Global Award for Sustainable Architecture 2012.
« Nous gardons notre identité des débuts et les habitués retrouveront notre code couleur épuré, blanc. Nous gagnons en plus un nouvel emplacement qui nous comble avec sa colline environnante et sa mer cristalline !», montre Stéphanie qui annonce une ouverture en deux temps.
Début mai pour la partie plage et le 1er juin, le restaurant.
Pour le reste, Le Club Les Palmiers continue à cultiver son concept unique avec, au fil de la journée, une ambiance qui montera crescendo. Avant de redescendre en soirée pour des tablées ourlées d’une zen attitude totale.

“You don’t change a winning formula!” Stéphanie’s answer was immediate when asked to describe the new Club Les Palmiers. For her and Mimi the challenge was clear: proving that you can offer a chic venue with a true beach club ambiance, yet still meet today’s demanding environmental standards. And the result is impressive, the excellence not only visible but backed up by its BDM certification as a sustainable Mediterranean building! The project was placed in the experienced hands of Philippe Madec, amongst other prizes this leading architect holds the 2012 Global Award for Sustainable Architecture.
“We have kept the identity of our early days, so regular guests will re-discover our pure clean colour code, white. And we’ve gained with a new location, an absolute delight with the surrounding hillside and crystal sea!” Stéphanie explains as she also announces a two-stage opening for the season. The beginning of May for the beach area and 1 June for the restaurant. For everything else, Le Club Les Palmiers will continue to cultivate its unique concept with an ambiance that gently rises to a crescendo as the day passes. Before gently slipping into the evening as a mellow zenitude encompasses each table.

L’ORANGERIE ensoleille les Tamaris

Mise en page 1

Sous l’impulsion du nouveau schéma de la plage de Pampelonne, l’institution de la famille Manificat (depuis 1970) quitte le boulevard Patch pour s’installer chemin des Tamaris. Avec un accès plus fluide à la plage et de meilleures conditions de stationnement l’établissement de Julie et Fabien vous accueille désormais tout au long de l’année. La nouvelle adresse construite par la société ACEI 05 de Damien Lerussi (Hautes Alpes) s’illustre par une construction écologique en bois des alpes françaises avec une plus grande capacité d’accueil pour déjeuner et dîner les pieds dans le sable. Pour profiter des charmes de ce lieu authentique en toutes saisons, une belle salle intérieure de 80 m2 sublimée par des puits de lumière naturelle s’ouvre tout naturellement vers une magnifique vue mer. A la carte une cuisine méditerranéenne de saison ponctuée des meilleurs produits locaux à savourer sous le soleil et les étoiles puisque la plage sera ouverte tous les soirs du 15 juin au 15 septembre.

In respect of the new configuration of the Pampelonne beach, the Manificat family has moved L’Orangerie, founded in 1970, from Boulevard Patch to Chemin des Tamaris. With an easier access to the beach and better parking spots, Julie and Fabien will now welcome you to their establishment all year long. The new site—built by Damien Lerussi’s company ACEI 05 (Hautes-Alpes)—is ecological and made of wood from the French Alps. It offers a greater capacity for lunch and dinner on the beach. To enjoy the charms of this authentic place in all seasons, L’Orangerie includes a beautiful indoor room of 80 m2 with light wells to bring in natural light and a magnificent sea view. The menu proposes Mediterranean seasonal cuisine prepared with the best local produce. You can enjoy the richness of their savour under the sun and even under the stars since the beach will be open every evening from 15 June to 15 September!

News Vibes à PLAYAMIGOS

Mise en page 1

Dirigée par le tropézien Antoine Costa (diplômé d’HEC Lausanne), cette nouvelle plage située boulevard des Tamaris cultive chaleureusement les codes de « l’authenticité bohème de notre culture mixée par le brassage convivial des locaux et des vacanciers ». Il faudra patienter jusqu’au mois de juin pour découvrir cette grande cabane de vacances du Sud de la Méditerranée au cadre Sunny Chic et à la palette chromatique solaire (terre cuite, cordages, tons ocre…) animée autour du grand patio central… Le bar de ce spot bientôt incontournable sera the place to be, pour savourer une cuisine méditerranéenne de partage et de supers apéritifs Sunset.

Under the direction of the Tropézian Antoine Costa (graduate of the Lausanne business school), this new beach on the Boulevard des Tamaris has all the warmth and welcome you would expect from the Bohemian authenticity of a culture infused with a convivial mix of locals and holidaymakers. You’ll have to wait until the month of June to discover this large holiday hut from the southern Mediterranean, a chic’n’sunny ambiance in a palette of vibrant summer colours (terracotta and ropework, shades of ochre…) all designed around a large central patio… A bar certain to become the new go-to venue for great Mediterranean cuisine designed for sharing and superb Sunset cocktails.

TIKI BEACH version contemporaine

Mise en page 1

Un nouveau visage contemporain aux lignes pures, des terrasses en bois clair et des touches de rouge pop twistent la plage jeune familiale et rafraîchissante de Pampelonne. Sur place, Hervé Vrandecic et sa dream team vous accueillent désormais tous les jours midi et soir jusqu’au 15 octobre. La carte d’Alexis Salvatico décline de petits délices de fraîcheur : tataki de thon rouge au sésame, entrecôte grillée Black Angus, linguini à la truffe d’été, risotto aux asperges vertes…. Les desserts signés par l’ancien chef pâtissier du Martinez de Cannes vous laisseront baba…. Let’s go !

New and contemporary, pure clean lines and terraces in pale wood with just the right touch of vivid red gives Pampelonne’s fresh young family beach a vibrant new twist. Hervé Vrandecic and his dream team are ready and waiting to welcome you every day, both midday and evening, all the way through to 15 October. Alexis Salvatico’s menu is a pageant of refreshing delight: red tuna tataki with sesame, grilled Black Angus rib steak, linguine with summer truffle, green asparagus risotto… The desserts, by the former pastry chef of the Martinez in Cannes, offer a sweet treat beyond words! En-route!

LE CLUB 55 dans le plus grand respect de la mer et de la nature

Mise en page 1

Sous l’impulsion des valeurs d’humanisme et de respect de la terre de Patrice de Colmont, le Club 55 acteur principal de la légende tropézienne depuis plus d’un demi-siècle et précurseur en matière de protection de la nature, multiplie tout naturellement cette saison ses actions concrètes pour valoriser la magie de l’Espace Naturel Remarquable de la plage de Pampelonne. Sous la direction de Séverine Romedenne, architecte DPLG au cœur de l’Atelier d’Architecture Écologique La Ligne (le cabinet a notamment signé la réalisation du Hameau des Buis de Pierre Rabhi), les infrastructures de la plage, acheminées sur place via les chevaux de la ferme du Vallon des Bouis et du Château de la Môle, privilégient les matières nobles de récupération, à l’image du bois de châtaignier du Piémont qui sublime les terrasses du restaurant et de la plage où des espaces de tri sélectifs so chic invitent les clients au recyclage tout en leur proposant une zone expérimentale non-fumeurs. Equipé en systèmes de récupération d’eau de pluie, le Club 55, produit également sa propre énergie renouvelable. Depuis toujours, les cartes méditerranéennes de saison du restaurant et du snack valorisent les productions locales et naturelles dont celles de ses propres fermes, tout en développant l’offre de produits biologiques et/ou sans protéines animales. De quoi séduire Bono, Léonardo di Caprio, Rihanna et les autres personnalités publiques ou anonymes habituées de cette destination vacances élégante et écoresponsable.

Driven by his values of humanism and respect for the environment, Patrice de Colmont has made Club 55 the main actor of the Saint-Tropez and Ramatuelle legend for more than half a century. The beach has been a precursor in the field of nature conservation, and this season, it adopts further actions to enhance the magic of the outstanding natural scenery of Pampelonne. Under the direction of Séverine Romedenne, a government-approved architect from the ecological architecture firm Atelier La Ligne—which has realised the Hameau des Buis of Pierre Rabhi—the infrastructure of the beach has been transported on site by horses from the farm of Vallon des Bouis and from Château de la Môle. The site also privileges the use of recycled noble materials, such as chestnut wood from Piemont, which beautifully enhances the restaurant and beach terraces. Elegant recycling areas have been installed to invite customers to recycle, and an experimental non-smoking area has been set up. Equipped with rainwater harvesting systems, Club 55 also produces its own renewable energy. Since its creation, the restaurant and snack bar serve Mediterranean food promoting local produce, including from the establishment’s own farms. The menu also includes organic and/or vegan specialties. No wonder Bono, Leonardo di Caprio, Rihanna and other celebrities and non-celebrities come regularly to this elegant, eco-friendly holiday destination!

Sun Sea & SERENA

Mise en page 1

La Serena, une des nouvelles plages du Boulevard Patch revendique un esprit joyeux cultivant une subtile alliance entre nature, partage et culture. Terence Turchi-Fridrici le directeur de la plage et Elsa Martin sa complice sont les anges gardiens de cette jolie sirène des sables aux yeux turquoise qui veillera à votre bonheur du matin au soir. Surplombant la mer sur la grande table d’hôtes de la terrasse, vous serez au paradis pour déguster des petits déjeuners healthy et des déjeuners ensoleillés signés du chef Teddy Evrat (ex Bagatelle et Les Graniers) qui vous propose une carte à dominante méditerranéenne agrémentée de petites touches asiatiques et exotiques. Un bonheur également rythmé par ces fameux apéritifs en musique que vous affectionnez tant. La Serena plage partenaire du Festival de Ramatuelle accueillera jusqu’au début octobre de multiples rendez-vous culturels les pieds dans le sable.

La Serena, one of the new Boulevard Patch beach clubs, proudly asserts its subtle alliance of nature, sharing and culture in a spirit of blissful joy and delight. Terence Turchi-Fridrici, beach manager, and Elsa Martin his partner-in-crime, are the guardian angels of this gorgeous paradise in shades of white sand and turquoise blue. A heaven for your happiness from morning into evening. Looking down over the sea from the large convivial table on the terrace, it’s hard to imagine a more divine spot to enjoy a healthy breakfast or a sun-kissed lunch by the chef Teddy Evrat (formerly at Bagatelle and Les Graniers) who adds just the right touch of exotic and eastern flavours to his Mediterranean menu. A venue where happiness also comes to the beat of its famous musical aperitifs, so appreciated by those in-the-know. La Serena, partner of the Ramatuelle Festival, will be playing beach host to a multitude of cultural rendezvous until early October.

LA RÉSERVE À LA PLAGE le futur classique

Mise en page 1

« Le projet de la plage de Pampelonne imaginé et réalisé par la mairie de Ramatuelle a redonné à ce lieu toute sa majesté et son authenticité. J’ai voulu que la Réserve à la Plage s’inscrive dans cet esprit, naturelle, belle, sauvage et d’une grande qualité » explique Michel Reybier qui a confié la réalisation du projet à son ami Philippe Starck dans l’esprit d’un « bivouac chic ». A l’heure du déjeuner, la carte imaginée par les chefs Eric Canino et Nicolas Cantrel célèbre une cuisine méditerranéenne où les belles pièces de viande et poissons grillés de la pêche du jour sont sublimées par une authentique cuisson au barbecue au feu de bois. En fin de journée, musique et champagne rythment la magie du Sunset, les pieds dans le sable… « Un retour à l’esprit originel de Saint-Tropez, léger, fantaisiste ou tout est possible… Le futur classique… » conclut l’homme d’affaires amoureux de la presqu’île depuis « près de 40 ans ».

“The Pampelonne beach project imagined and created by the Ramatuelle town council has returned all its majesty and authenticity to this magical spot. I wanted La Réserve à la Plage to fully embrace this spirit; natural, beautiful, wild and, of course, of exceptional quality”, explained Michel Reybier, who had entrusted the project to his friend Philippe Starck in a “chic bivouac” spirit. For lunch, the menu crafted by the chefs Eric Canino and Nicolas Cantrel is a celebration of Mediterranean cuisine where sublime cuts of meat and grilled freshly-caught fish become sublime when cooked authentically on a real wood-burning barbecue. At the end of the day, feet in the sand, music and champagne add their magical rhythm as the sun slips over the horizon… “A return to the original spirit of Saint-Tropez, fun with a touch of fantasy, where everything is possible… The future classic…” concluded the businessman who has been in love with the peninsula for “nearly 40 years”.

VERDE BY YEEELS arrive à sur la plage de pampelonne

Mise en page 1

Parmi les nouveaux venus dans le paysage voici la plage Verde by Yeeels, qui arrive dans le réputé quartier de l’Épi. Bien connu des beautiful people de Paris, le restaurant de l’avenue George V joue la carte du retour à l’âge d’or de Pampelonne, avec un esprit tout en bois flotté, des cabañas sur le sable, un artisanat provençal, le tout dans son decor naturel remarquable, qui se confond avec la dune.
Côté gourmet, la carte signature elaboré par l’ex Top Chef étoilé Thibault Sombardier, sera confié au chef executif Yannick Plassart, eleve d’Alain Ducasse. Sur la table, une cuisine méditerranéenne de qualité qui privilégie les fournisseurs locaux, une ambiance decontracté et musicale acoustique en debut de journée, qui sera suivi d’un aperitif branché. Une plage qui se veut d’abord familiale, tout en confiant les manettes à une équipe experimentée qui en assurera l’animation tout au long de la saison. Calendirer des évènements : Fête de la musique, Independence Day, le 14 juillet, la Fête des Belges…

Among the new beach Club in Pampelonne: this is Verde by Yeeels!! Located in the very famous L’Épi road Area, Well known from
the beautiful people In Paris, the Avenue George V restaurant
is a must. Reminder of the golden age of Pampelonne with
a driftwood decoration, bed wood cabañas on the sand, Provençal crafts all blend in the dune with a remarkable natural setting, TULUM new spirit.
The Mediterranean menu designed by former top starred
chef Thibault Sombardier, the Cuisine will be operated by head chef Yannick Plassart, former student of Alain Ducasse.
High quality local products, catch of the day fishes carpaccio, barbecue dishes will be served in a relaxed atmosphere early
in the day, later on festive music and ambience.
Verde is a family beach oriented run by an experienced team
in charge of all summer animations, including Independence Day, 14 July and many more!

Une CABANE BAMBOU Nomade Chic

Mise en page 1

De belles formes organiques qui prolongent celle de la dune, des courbes sensuelles, un maillage végétal créateur d’espaces ombragés qui invitent au farniente, tels sont les codes qui ont inspiré Jacques Naveau et l’architecte ramatuellois Anthony Ugo pour dessiner le doux visage de CABANE BAMBOU dans un dialogue ininterrompu chargé d’émotion avec la sublime nature environnante. L’ADN Nomade Bohème de Joyce Naveau donne le ton naturel et sauvage de la plage sublimée par le bois, la pierre de Toscane et les imprimés lumineux des tissus Amérindiens qui ensoleillent encore un peu plus la grande salle intérieure ouverte vers l’horizon dans un subtil jeu de transparences. Un restaurant sublimé par une magnifique cheminée devant laquelle l’on s’imagine déjà déjeuner les jours capricieux… Magique !

Alluring organic shapes inspired by nature’s best, the lines of the dune, sensual curves, clever planting for shady spaces that beckon you irresistibly to simply chill… Such is the tone and atmosphere that influenced Jacques Naveau and the Ramatuelle architect Anthony Ugo to design the little corner of paradise that goes by the name of CABANE BAMBOU. An emotional sensibility in constant dialogue with its glorious natural environment. Joyce Naveau’s instinct for bohemian nomad style sets the untamed natural tone for the beach. A sublime use of wood, stone from Tuscany and the glowing prints of the American Indian fabrics, which in turn add their own sunshine to the large interior dining room open to the horizon through a subtle interplay of transparency. A restaurant where the magnificent fireplace adds that perfect finishing touch, and where you can already imagine lunching should the weather turn capricious… Magical!

L’esprit nomade souffle sur INDIE BEACH HOUSE

Mise en page 1

Et si l’on rejouait Lawrence d’Arabie à Indie Beach ? Pour aborder cette nouvelle ère parmi les dunes, la plage jeune et dans le vent de Pampelonne adopte l’esprit « nomade ». Au sein de ses fringantes infrastructures boisées décorées à la chaux dans des tons de gris, beige et marron,
le personnel évoluera en sarouel pour faire partager une cuisine axée tapas du sud de la Méditerranée servis dans des assiettes de bois creusé,
et également résolument tournée vers le gril avec de belles pièces au rayon viande comme poisson. Un bel espace bar seront l’occasion de belles retrouvailles à partir du 1er juin (et pour dix mois) midi et soir. L’équipe intacte donne rendez-vous pour des after beach ambiancés dès 18 heures et d’autres événements ponctuels autour des soirées du 21 juin, 14 juillet et 15 août.

Ever dreamed of reenacting Lawrence of Arabia? Indie Beach will approach the season in the middle of the sand with a true ‘nomadic’ spirit.
The elegant wooden infrastructure of this young and trendy beach of Pampelonne blends with nature with its shades of gray, beige and brown. The staff will evolve in sarouel to serve tapas-inspired dishes from the south of the Mediterranean in wooden plates, as well as perfectly grilled fine pieces of meat and fish. A beautiful bar area will be the perfect places to gather at lunch or dinner with friends or family from 1 June for 10 months. The usual team will welcome you after your day at the beach starting at 6 p.m. and for other special events on the evenings of 21 June, 14 July and 15 August.

TROPICANA la nouveauté dans la continuité

Mise en page 1

Le nouveau Tropicana se veut un beau projet novateur tout en restant dans les standards qui ont fait le succès de la plage. A savoir une ambiance familiale et zen avec toujours une grande exigence sur la qualité de la restauration. « Nous changeons de dimension mais pas d’état d’esprit. Faire danser les filles sur les tables, on ne sait pas faire ! » résume dans un sourire Albert Dufrêne. Côté esthétique, l’homme de la Tarte Tropézienne a voulu tirer parti de la position de l’établissement derrière les dunes en surenchérissant avec une végétation luxuriante fruit de sa collaboration avec les établissements Derbez pour mettre en valeur son architecture originale qui sera reliée à la plage par un platelage bois. En revanche pas de surenchère niveau prix pour ce Tropicana new look au côté plage joliment mis en scène, qui sera ouvert à l’année après son lancement pour l’Ascension.

The new face of Tropicana illustrates a beautiful innovative project while keeping the standards that have made this beach successful: a family and Zen atmosphere and excellent high-quality food. ‘We are changing our theme, but not our spirit, explains the owner Albert Dufrêne, who also runs the restaurant La Tarte Tropézienne. Making girls dance on the tables, that’s not something we know how to do,’ he adds with a smile. To create Tropicana’s new look, he drew his inspiration from the location of the beach, sitting behind the dunes. He has chosen to add a luxuriant vegetation, with the collaboration of the Derbez establishment, to highlight the original architecture of Tropicana. The infrastructure will be directly connected to the beach by a wooden deck. And although the site has been beautifully rearranged to emphasise its natural beauty, the price range will remain the same. The beach will be open all year round starting from its opening, on Ascension Day.

No Comments Yet

Comments are closed