LA GALERIE PAUL JANSSEN

Face au succès rencontré avec l’ouverture de leur galerie l’an dernier au coeur de
Saint-Tropez, Sandy et Paul Janssen dressent cette saison une passerelle imaginaire
à travers la place de l’Ormeau pour donner encore davantage d’ampleur à leur
alphabet du beau. Les petits pavés semés par le couple d’esthètes belges mènent
ainsi tout droit à un nouvel espace d’exposition situé pile face au premier. Celui-ci
sera tout au long de l’été dédié à la mémoire et au talent d’un grand du 8e art trop tôt
disparu, Marc Lagrange. Leur irremplaçable ami « art de coeur ».

PROLONGER LE LIEN
Fin 2015, le photographe Marc Lagrange trouve la mort dans un accident sur l’île de
Tenerife. Cet Anversois né à Kinshasa en 1957 venait à peine de publier son nouveau
livre, « Senza Parole ». Une ode au nu décalé, lui qui en était devenu le spécialiste,
collectionné dans le monde entier à force de sublimer avec maestria la texture des
épidermes et les courbes de ses modèles. Sandy et Paul Janssen étaient très proches
de l’artiste, d’ailleurs au rendez-vous parmi eux à Grimaud pour le vernissage de son
exposition en avril 2012. « Il nous avait donné sa confiance pour l’exposer en France
et le représenter à l’international », se souvient, ému, Paul qui a décidé de prolonger
le lien en consacrant l’intégralité de son second espace tropézien à son compatriote
envolé au paradis des photographes. C’est ainsi que l’on retrouve au sein de leur Fine
Art Photography Gallery flambant neuve, une dizaine d’oeuvres magistrales où
Lagrange immortalise des postures sensuelles avec son habituelle démesure teintée
d’anachronismes. Ou comment renouveler l’art du nu, de l’atelier d’un sculpteur italien
à un appartement parisien dans l’esprit de Fellini . Afin de définitivement se souvenir
de ce perfectionniste qui aimait faire partager des histoires, une vidéo le mettant en
scène en pleine phase créatrice parmi ses muses, tourne en boucle en fond de salle.

SACRE À LA TRONÇONNEUSE
La traversée jusqu’à la galerie « mère », plus spécifiquement dédiée à
l’art contemporain, réservera quant à elle quelques surprises. A l’image
de ce pélican toutes ailes dépliées, posté à l’accueil. Petit secret, l’oiseau
aquatique a été libéré d’un bloc d’épicéa par l’Allemand Jürgen Lingl
Rebetez grâce à une… tronçonneuse. L’outil fétiche de l’artiste pour
sculpter le bois ! Non loin de cet original, « La Flibuste » que les amateurs
identifieront au premier coup d’oeil comme une toile de Bernard Buffet.
On y reconnaît distinctement, l’incontournable clocher tropézien et la
place de l’Ormeau. « J’ai la chance inouïe de proposer ce chef-d’oeuvre
qui non seulement représente Saint-Tropez mais en plus fut peint par
Buffet ici même, en 1978, dans son appartement logé juste au-dessus
de notre galerie ! », dévoile avec fierté Paul Janssen.

BEAUTÉ AUTOFOCUS
Le maître expressionniste côtoie également des découvertes. Des
« parrainages artistiques » auxquels Sandy Janssen est tout
particulièrement attachée. Dernier talent pris sous son aile, Isabelle
Scheltjens. Cette trentenaire belge fait figure de révélation avec ses
tableaux en pâte de verre multicolore. Elle les découpe elle-même avant
de les disposer pour créer des mosaïques tout en volume qui, une fois
observées à distance, dessinent des portraits colorés. L’oeuvre, aux
allures abstraites au premier regard, devient ainsi quasi-photographique.
Un concept baptisé « Distance Creates Beauty » par Isabelle Scheltjens.

SURPRISE « SUCRÉE » À GRIMAUD
De la beauté, il y en aura encore bien davantage à admirer à partir du
14 mai, date de réouverture de la galerie grimaudoise qui signe sa
cinquième saison dans le centre ancien. Il s’affirme comme l’espace final
pour apprécier une sélection tout aussi éclairée en matière de
photographie, pop art, art contemporain et même cette année…
art monumental. Une surprise « sucrée » qui sera à savourer en extérieur.

• 9 & 10 place de l’Ormeau, – 83990 SAINT-TROPEZ
• 1, place de L’Église, – 83310 GRIMAUD
Tél. +33 6 82 42 88 34 – E-mail: paul@galeriepj.com – www.galeriepj.com

No Comments Yet

Comments are closed