OREKA ARCHITECTURE

La maîtrise des techniques ancestrales

Entité tropézienne dédiée à l’architecture, le cabinet Oreka Architecture – terme qui signifie « Équilibre », puise ses racines dans la rencontre de trois personnalités qui ont fusionné leurs expériences et savoirs respectifs pour des réalisations dans tous les domaines. En exergue cette saison, la renaissance du Café de Paris et quelques autres surprises…

Texte : Yan Harcourt

Réinterpréter la brasserie provençale
Patines à l’ancienne, vieilles ferronneries, tables et comptoir en marbre, habillages en chêne ponctué de miroirs vintages, vaste terrasse ouverte sur le vieux port… C’est certain, au Café de Paris, le « lounge » a vécu !
« L’idée était d’être populaire dans le bon sens du terme. Revenir dans un foisonnement de couleurs à la brasserie provençale des années 90 que j’ai aimé fréquenter, en préservant la bienveillance et l’identité locale, comme avec ces banquettes en velours ras orange dont la teinture est un clin d’œil à l’enseigne originelle du Café de Paris  », explique David Granata, architecte-designer autodidacte qui compose le trio avec Karine Mery, architecte DPLG spécialiste de l’éco-construction et Boris Folli, maître d’œuvre aguerri.­

Techniques et matériaux qui font sens
Pour avoir d’autres aperçus de leurs talents, franchir le seuil du restaurant marocain Le Salama, dont ils signaient la troisième incarnation méditerranéenne l’an dernier. Cette saison, ce sont éclairages, mur avec niches à la chaux et carré « VIP », dont ils exploitent tout le potentiel.
A quelques encablures, c’est Chez Camille, adresse ramatuelloise à la légendaire bouillabaisse, que se perpétue l’esprit des pêcheurs locaux dans un identité graphique bleu & blanc. Comme un hommage…
Une constante chez Oreka, qui a le souci de renouer avec « l’esprit des ancêtres », leurs techniques et les matériaux naturels issus de notre environnement qui font sens avec la région.
« Nous voulons remettre au goût du jour ce savoir-faire. Cette main-d’œuvre à la qualité artisanale. Rechercher d’anciennes textures pour les façades… », plaide, enthousiaste, David Granata, en montrant de splendides photos de demeures en pierres beurrées à la chaux tandis que Boris Folli met en avant la fabrication sur mesure de carreaux de terre cuite à Salernes.

Perpétuer le Saint-TRopez que tout le monde aime
Une volonté du retour aux fondamentaux qui s’enracinera encore un peu plus avec la réalisation d’une villa en ossature bois et matériaux isolant écologiques sur Saint- Tropez. Ainsi que la poursuite de la fructueuse collaboration « déco » entre Oreka et la référence mondiale irano-egyptienne, India Mahdavi,. Elle s’incarnera cet hiver dans une maison des Parcs de la Moutte. A venir également, la cave d’embouteillage du Domaine Tropez à Gassin.
Ce tour d’horizon terminé, le trio s’en retourne à ses chères études architecturales, non sans insister pour rendre hommage, « à tous ceux qui ont joué le jeu. Des clients aux intervenants des différents corps de métiers durant la crise». Permettant de continuer à injecter la dose sacrée d’authenticité du « Saint-Tropez que tout le monde aime » dans le paysage local.­­

The Mastery of Ancestral Techniques
Oreka, meaning ‘balance’, is the name of a Saint-Tropez entity dedicated to architecture. It draws its roots from its three founders—Karine Mery, David Granata and Boris Folli, who have pooled their respective experience and knowledge to achieve success in all fields, from private homes to restaurants and wineries, with always in mind the desire to renew with the ‘Saint-Tropez that everyone loves.’ This season’s highlight is the rebirth of Café de Paris, which restores the prestige of this Provençal brasserie located by the port.Another display of the founders’ talents can be seen at the Moroccan restaurant Le Salama, whose interiors have been upgraded again this year.Not far from there, Oreka has perpetuated the spirit of the local fishermen by giving the Ramatuelle restaurant Chez Camille, famous for its bouillabaisse, its blue and white graphic identity.It perfectly reflects Oreka’s vision, which is to reconnect with the ‘spirit of our ancestors’ by using their techniques and the natural materials found in our environment to stay in harmony with the region.

OREKA – SAINT-TROPEZ
2 Avenue Paul Roussel
Tél.: 04 94 96 11 93 – contact@oreka-architecture.com
www.oreka-architecture.com

No Comments Yet

Comments are closed