OREKA relève le pari de raviver l’esprit French Riviera

Entité tropézienne dédiée à l’architecture, le cabinet Oreka – terme qui signifie « Équilibre », puise ses racines dans la rencontre de deux personnalités qui ont fusionné leurs expériences et savoirs respectifs pour des réalisations dans tous les domaines. En exergue cette saison, le renouveau de l’Hôtel des Lices et une autre institution locale que tout le monde attendait…

La céramique pour langage

Designer et enfant du pays, le cofondateur, avec Karine Mery, du cabinet Oreka, David Granata, poursuit son exploration de matériaux naturels issus de notre environnement qui font sens avec la région. Dernière découverte en date à la Villa Noailles avec le duo Marlo & Isaure dont le travail parsème les points clef de l’Hôtel de la famille Scagliola, adresse emblématique du Saint-Tropez que l’on aime. L’assemblage des carreaux de céramique peints à la main de leur collection « Alphabet » forme des fresques étonnamment graphiques. Des comptoirs de l’établissement jusqu’à la mini-cascade de la piscine. « J’ai voulu donner de la fraîcheur en mettant en avant des nouveaux créateurs tout en veillant à ne pas dépayser la clientèle historique avec un esprit French Riviera non ostentatoire qui rappelle les villas tropéziennes des années 90 », souligne David Granata en détaillant sur place chaque pièce choisie.

Aux sources du vocabulaire tropézien

Patio, salon, bibliothèque, accueil et parties communes sont également revus dans un style artisanal qui revient aux sources du vocabulaire tropézien. Dans les jardins, la végétation, elle, est en passe de coloniser les claustras, tandis que fauteuils Cardinal en rotin de la Maison Louis Drucker designés par François Champsaur, poteries Ravel, chaises griffées Honoré ou plateaux en pierre de lave de Ranieri taillés sur mesure,irriguent une terrasse au sol recalpiné à base de briques en terre cuite faites main, posées en chevron. Une « avenue » cosy pour l’ouverture du restaurant « Odette »inauguré en début de saison et qui scellait les retrouvailles du tout-Saint-Tropez au sein de l’hôtel qui jouxte la Place des Lices.

 Une institution ramatuelloise régénérée

Oreka est cet été à l’origine de la renaissance d’une autre institution de la presqu’île, Le Café de l’Ormeau. Pivot du centreramatuellois, l’établissement est revisité dans un style « bistro » qui ne trahit pas le passé, tout en « tenant compte de la jeunesse de ses repreneurs ». L’équipe d’Indie Beach et du Pablo. Pour ancrer les codes de jadis dans leur époque, David Granata ranimele fond de salle avec bibliothèque et création d’une cheminée, puis entretient l’aspect chaleureux en donnant à voir l’historique des lieux à travers un parcours photographique signé Marina Germain.

Festin authentique

Il conserve par ailleurs bar, sol et ambiance des luminaires en les régénérant. Les murs sont patinés à l’ancienne à l’éponge végétale avec un glaciset la terrasse retrouve son palissage de vieilles vignes grimpantes pour donner tout son écrin au tout nouveau restaurant qui animera le Café à l’année. Une fois encore le Cabinet Oreka déploie ses talents afin de faire partager au plus grand nombre, un « festin » d’authenticité décorative et architecturale qui fait sens dans le paysage local.

Oreka Successfully Revives the French Riviera Spirit

Oreka, meaning “balance”, is a Saint-Tropez architecture company that draws its roots from the meeting of two professionals who have pooled their respective experience and knowledge to achieve projects in all fields. This season’s best example is the remodelling of the Hôtel des Lices. The patio, lounge, library, reception and common areas have been redesigned in a traditional style that goes back to the roots of the Saint-Tropez vocabulary. “I wanted to bring freshness by introducing new designers without confusing the historic clientele with an unostentatious French Riviera style reminiscent of the Saint-Tropez villas of the ’90s,” explains David Granata as he details every chosen piece. This summer, Oreka has breathed new life into another establishment of the Saint-Tropez area: Le Café de l’Ormeau. Located downtown Ramatuelle, the restaurant has been revisited in a “bistro” style in line with the past. David Granata has refreshed the bar, the floor and the atmosphere of the lighting. He gave the walls an aged-patina look using a vegetable sponge and a glaze. And he adorned the terrace with old climbing vines to give an elegant setting to the redesigned restaurant, which will run all year round. Once again, Cabinet Oreka has used its talents so that the greatest number of people can “feast” on the decorative and architectural authenticity of the place in a way that fits with the local landscape.

OREKA, saint-tropez. 2 Avenue Parul Roussel – Tél. +33 (0)4 94 96 11 93

No Comments Yet

Comments are closed